Ce que c’est et comment reconnaître un diastasis abdominal

Le diastasis abdominal touche environ 30 % des femmes après l’accouchement, et pourtant on en parle encore peu. Souvent sous-estimé ou confiné à un problème cosmétique, le diastasis abdominal est en fait un problème fonctionnel en premier lieu, c’est pourquoi il doit être traité de manière correcte.

Qu’est-ce que le diastasis abdominal ?

Le diastasis abdominal se définit comme l’élargissement et la séparation excessive des muscles droits centraux de l’abdomen dans le sens longitudinal.

Cette musculature, qui est l’un des principaux muscles de la paroi abdominale antérieure, se compose d’un muscle droit de l’abdomen et d’un muscle gauche de l’abdomen, maintenus ensemble par une fine bande de tissu conjonctif, appelée linea alba, qui s’étend du dessous du sternum jusqu’aux os du bassin, reliant les deux muscles droits de l’abdomen et permettant la continence des viscères internes.

Ce fascia est très solide, mais pas très élastique, de sorte que lorsque, pour une raison quelconque, il devient fragile ou mince, il lui est difficile de revenir spontanément à son état initial.

C’est pourquoi on parle de diastasis abdominal, un problème qui peut avoir différents degrés selon que les deux muscles grands droits de l’abdomen sont plus ou moins éloignés.

Le diastasis abdominal, en particulier, en fonction de sa taille, est classé en :

diastasis léger, inférieur à 3 centimètres ;

diastasis modéré, entre 3 et 5 centimètres ;

diastasis sévère, supérieur à 5 centimètres.

Pourquoi un diastasis abdominal se produit-il après un accouchement ?

La principale raison pour laquelle un diastasis abdominal peut se produire est la grossesse, en particulier la grossesse gémellaire.

Le poids et la pression interne dus à la croissance du fœtus pendant les neuf mois, ainsi que les changements hormonaux typiques de cette phase de la vie d’une femme, provoquent un étirement des muscles grands droits de l’abdomen et un amincissement des tissus conjonctifs, ce qui entraîne la séparation des deux muscles grands droits de l’abdomen.

Causes du diastasis abdominal chez l’homme

Une prise de poids importante est un autre facteur qui peut influer sur l’apparition du problème.

Les hommes peuvent également être sujets au diastasis abdominal.

Dans ce cas, les causes les plus fréquentes sont, outre la prise de poids :

la laxité musculaire

une obésité associée à un pourcentage élevé de graisse abdominale ;

une perte de poids importante, par exemple chez les personnes qui subissent une chirurgie bariatrique.

Les conséquences du diastasis

Contrairement à ce que l’on pense souvent, les conséquences ne sont pas seulement esthétiques, mais surtout fonctionnelles.

Les conséquences les plus visibles sont sans doute :

l’apparition d’une indentation longitudinale le long de l’abdomen ;

l’impossibilité d’avoir un ventre plat ;

la perte du tour de taille.

Mais ce sont les conséquences moins visibles de l’extérieur qu’il ne faut pas sous-estimer.

Si l’aponévrose abdominale formée par les muscles perd sa fonction de contenir et de maintenir en place les viscères abdominaux, ces derniers peuvent faire saillie (c’est-à-dire sortir de leur emplacement naturel), donnant lieu à des hernies abdominales plus ou moins importantes.

Dans un bon pourcentage de cas, le diastasis est en effet associé à une hernie ombilicale ou à une hernie épigastrique (située dans la partie supérieure de l’abdomen), qui peut, dans certains cas, entraîner de graves complications.

Les symptômes

Les symptômes « fonctionnels » par lesquels le diastasis abdominal peut se manifester sont les suivants :

ballonnements, surtout postprandiaux

douleurs abdominales

difficultés digestives ;

douleurs dorsales, même au niveau du bassin

incontinence.

Diastasis abdominal : diagnostic

Pour diagnostiquer le diastasis abdominal, un examen spécialisé est nécessaire, qui peut être accompagné d’une échographie de la paroi abdominale.

Une fois la présence d’un diastasis abdominal détectée, il est essentiel d’évaluer avec précision la distance réelle entre les muscles, l’un des paramètres sur la base desquels est ensuite établie la bonne approche thérapeutique.

Comment le traiter

La solution au diastasis abdominal est chirurgicale et nécessite des compétences chirurgicales spécifiques.

L’intervention chirurgicale varie en fonction du degré. Dans le cas de diastases légers à modérés, une abdominoplastie est réalisée, avec repositionnement simultané des muscles grands droits de l’abdomen.

Dans la pratique, les deux muscles qui se sont écartés sont rapprochés et reliés par des sutures spéciales dites « double-breasted ».

Si, en revanche, le degré est important, ou si les muscles ne sont pas assez élastiques pour être ramenés ensemble, il devient nécessaire d’insérer une maille résorbable biocompatible qui agit comme une connexion, favorisant la réunion des muscles et rétablissant la fonction de contenir les organes internes.

La sortie de l’hôpital a lieu généralement 2 à 3 jours après l’opération.

Dans la période postopératoire, il est recommandé de porter une gaine élastique de soutien pendant environ 1 mois.

Les exercices pour le diastasis abdominal sont-ils utiles ?

L’activité physique visant à renforcer les muscles abdominaux ne contribue pas à améliorer la situation, mais peut même, dans certains cas, l’aggraver et entraîner une hypertrophie des muscles qui fonctionnent déjà mal.